Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
RÊVES ÉVEILLÉS

RÊVES ÉVEILLÉS

Un autre regard sur le monde

Ushuaia, la fin et le debut de la terre...

      undefined
     
       
Comme une balle de ping pong contre un mur, je suis arrive a Ushuaia pour aussitot en repartir... Arriver jusqu'a la aura ete un sacree aventure et les derniers jours de trajet m'auront offert les paysages inoubliables de la Patagonie. Il faut s'imaginer des heures et des heures durant un paysage plat et aride ponctue de quelques collines et lacs sales, ou seuls vivent les troupeaux de moutons et de guanacos. Comme la mer, la haute montagne ou le desert, cette nature est aussi belle qu'elle peut se reveler dangeureuse. Se retrouver ici coince en hiver peut vite se transformer en operation de survie tant les temperatures peuvent etre glaciales et les vents violents. Il fait jour jusqu'a 0h00 en ce moment et une bande de lumiere traverse la ligne d'horizon sur une amplitude phenomenale au coucher du soleil. Apres avoir vu le glacier Perito Moreno pres d'El Calafate, je suis donc revenu a Rio Gallagos, ville portuaire, capitale de l'etat de Santa Cruz, pour y prendre un autre bus pour Ushuaia. Les maisons y sont basses, faites de bois, de tole l'ambiance est austere mais les gens sont tres accueillants et simples, ca change de l'usine a touristes qu'est El Calafate. Le lendemain matin, le vent est toujours violent et le bus se cabre sous les coups de boutoir d'eole. Une heure de trajet et me voici au detroit de Magellan. Une fois franchi je me retrouverai sur le terre de feu. Cela me fait tout drole de me trouver la a traverser ces endroitsaux noms evocateurs pour tout marin qui se respecte. C'est vraiment une impression de fin du monde que je ressent en decouvrant les cotes hachees, les herbes jaunes, les bruyeres rouges, les rivieres serpentant au milieu des champs de tourbe. Les quelques maisons disseminees le long de la route sont des estancias, fermes de riches proprietaires qui exploitent la laine, le cuir et la viande. L'un des plus celebres est Benetton....  Il faut passer deux fois la frontiere avec le Chili pour arriver en terre de feu argentine, et donc se soumettre a quatre points de controle. L'attente aux postes frontiere est plus longue que le trajet en lui meme... 
       A 10h0 du soir je decouvre la ville d'Ushuaia, apres avoir franchi un col qui se trouve au milieu de monts enneiges et de lacs aux eaux cristallines. je ne pensais pas que c'etait aussi grand. 40 000 habitants quand meme! la ville s'ouvre sur le canal de Beagle, protegees par une chaine de montagnes et de glaciers au nord, la vue est magnifique, cela me touche beaucoup d'etre arrive jusqu'ici!!! j'ai sejourne dans un batiment qui sert d'hotel les 2 mois de saison touristique et qui fonctionne comme jardin d'enfants le reste de l'annee. Israeliens, Argentins, Colombiens, Espagnols, tous partageons le meme sentiment de bonheur de se trouver ici, nous mangeons ensemble et apprenons a nous connaitre, ce seront unes des dernieres rencontres que je ferais durant ce voyage, il y en eu tant avant!!... Une journee de peche plus tard, je reprendrai le bus pour Buenos Aires et me retrouverai en 2 jours a la capitale du pays. Vous ne verrez pas de photos de la terre de feu puisque je me suis fait voler l'appareil en arrivant ici, il fallait bien que ca m'arrive... je repars donc demain pour la France le coeur et l'esprit rempli de souvenirs, de moments inoubliables avec la satisfaction d'etre arrive a mon but final : Traverser ce merveilleux continent du nord au sud..... J'aurai vu ce que j'aurai vu, meme si j'ai vecu dans des endroits incroyablements divers, il me reste la sensation d'avoir survole le continent. J'espere que j'aurai pu vous donner un petit apercu de ce a quoi ressemble ces terres fantastiques (je n'ai par exemple que tres peu de photos des gens car dans ces cas la on vit le moment present et on ne pense pas a sortir l'appareil), tout en essayant de garder un regard proche du quotidien des habitants, avec toutes les dificultes qu'ils peuvent vivre. Nos pays du nord ont depuis l'epoque de la colonisation exploite lamentablement les richesses de tout un continent et continuent encore a le faire en laissant des millions d'etres humains dans un denouement incroyable. Mais meme dans ces situations parfois dramatiques, vous pouvez croiser un sourrire, de la chaleur humaine, un pas de danse, une note de musique... 
       Tous vos messages reguliers m'ont fait du bien en particulier dans les moments difficiles notamment car evidemment ce n'est pas toujours du bonheur intense, il y a des galeres aussi. A tous ceux qui auront pris le temps de me lire, de m'ecrire, de penser a moi, merci donnez moi des news car souvent vous oubliez de me dire ce qui se passe pour vous et ca me manque. J'ai pas ete toujours au top pour vous repondre, ce sont les aleas du voyage, veuillez m'en excuser j'aurais plus de temps une fois de retour a la Reunion!
J'vous kiss j'vous love
A tantot les potos!!


undefined

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Thierry 21/05/2009 21:40

Salut VevouilleSi toi tu continues ton périple ton club aussi... Cette année on fait les deux finales, coupe et championnat. À bientôt

marie-virginie 17/06/2008 14:31

salut VV!je t'ai retrouvé! je t'avais perdu quand tu étais à Cuba, après z'ai eu des zennuis, z'ai oublié... je sais pas si tu as reçu mon dernier mailje viens de faire une première balade en avion dans ton blog, je vais me poser et continuer à pied, prendre le temps, écrire un peu peut-être sur un bloc-notesj'espère que tout va bien pour toi, ça me ferait plaisir d'avoir de tes nouvellesbons baisers très pluvieux de Camargue

mich 01/06/2008 00:03

T'es déjà rentré ? et au fait, tu repars quand ? Je trouve que ce blog n'est pas trop alimenté actuellement...Bises.Mich.

clou 15/02/2008 05:14

ah le gamin il a bien fait les choses!moi qui ait laissé mon blog lamentablement partir á la dérive depuis un certain temps, voiçá que j'ai la pression pour en refaire quelquechose de convenable avant la fin de mon voyage...trés beau le tien, photos superbes, une belle âme tout du long.á bientôt sur les routes, prochaine fois moi aussi je voyage toute seule!!biz.clou

gildas marine 26/01/2008 22:14

putain VV, même écrire un mot de conclusion, t'assures ( si si on ne chambre pas ), plein de modestie et de recul dans ce dernier paragraphe, vraiment agréable; heureux de t'avoir suivi dans ton périple, bercés par tes émotions, pressés de te revoir pour parler de tout ça quoi! et puis savoir si the VV est toujours le VV malgré la shorté d'anecdotes et d'images qui se sont engouffrées dans tes souvenirs....a + mon vv on pense bien à toi buena suerte pour la reprise

Marc Goapper 26/01/2008 15:17

Si tu le veux je te ferai parvenir quelques photos de la terre de feu pour que tout ne soit pas oublié, car on oublie

Charles 26/01/2008 10:45

Salut Hervé,Tu ne peux pas savoir comme cela a été un plaisir de te suivre au fur et à mesure de tes périples.Merci à toi surtout de nous avoir fait partager ces longs moments.Bises et bon retour.AffectueusementCharles

mich 24/01/2008 22:45

Eh ben mon VV, je crois que t'as décidé de rentrer, t'as bien raison parce que des voyages comme ça, si ça dure trop longtemps, on n'arrive plus à se rappeler de tout ce qu'on a vécu ! Et au fait, ce n'est pas toi qui t'es fait un peu pousser pour faire un blog? Heureusement , qu'il n'y a que les imbéciles à ne pas changer d'avis. Et au fait, si tu passes dans le coin, ici il n'y a pas de bateaux au pied des glaciers, par contre cette année, elle est encore silencieuse, éblouissante, blanche, froide, légère, feutrée,  ....la peuf !...Bon retour....