Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
RÊVES ÉVEILLÉS

RÊVES ÉVEILLÉS

Un autre regard sur le monde

L´aventure Corcovado...

DSCN9622.JPG
      
        Finalement on sera 5 pour pendre le bus de ce matin qui va au nord. Dana l´Americain et sa copine anglaise Caroline vont sur la cote caraibe, Olmer le tico et le gringo Stephen viennent avec moi a Puerto Jimenez ou ils pourront retirer de l´argent et aller sur internet. Apres deux bus et 3 h00 de trajet, nous voici a destination. La ville a tout d´une cite dortoir de passage entre le parc et les villes voisines. ici on y vient en bateau ou en bus mais la route non goudronnee et pleine de nids de poules rebute une grande partie des voyageurs ce qui en fait une destination privilegiee. Ici pas de tourisme de masse, pas de grands hotels le long de la plage. Les infrastructures touristiques sont labellisees ecotourisme, ce qui leur donne une integration de qualite a l´environnement a defaut de leur donner des prix bas. Omer m´aiguille vers la pension Quintero, 5 dollars (4euros) la nuit ca fera bien l´affaire et je prendrai la journee pour m´organiser ma petite viree dans le parc. Olmer nous guide jusquá la maison de sa cousine qui a une case en colocation et a quitte ses terres natales pour venir etudier l´anglais ici. Beaucoup de Gringos ont des terres ici, presque tous les terrains ont ete vendus par les locaux et malheureusement c´est le cas dans un tas d´endroits du pays... Du coup les noms de plages sont en anglais et dans certains hotels on ne parle meme pas espagnol... Je peux me faire affuter ma machette pour 3 dollars c´est cool et ca pourra toujours servir... Je fais quelques provisions, je passe reserver ma place a la station de rangers de La Sirena pour y passer deux nuits, je suis dipensee du prix de l´entree du parc grace a mon volontariat a Drake et un gros dodo m´attend bientot... Je ne sais pas si je ne devrais pas me reposer un jour de plus avant de marcher 17 bornes car les 3 semaines de volontariat m´ont bien creve avec des journees dans les nuits et des nuits dans les journees (enfin quelque chose comme ca...!)....
       6h00 le collectivo part pour carate a 2h30 d´ici. Des guides, des chercheurs d´or, des ecoliers, des cultivateurs, des personnels d´hotels et un hollandais y prennent place. On se marre bien pendant le trajet et un monsieur me demande mon avis sur le TLC evidemment je ne peux pas m´empecher de precher le non en disant que le Costa Rica a assez de ressources naturelles et humaines pour que les ricains ne viennent pas encore foutre leur merde comme ils le font dans deja trop d´endroits dans le monde...J´ai de la chance la majorite des gens est plutot opposee au traite. cool !
       Arrivee a Carate, 1 $ le cafe et c´est parti pour une marche en compagnie de Rut mon pote hollandais qu´a pas l´air bien habitue au randos de ce type. Bah pas grave moi ca me deplait pas qu´on soit deux. Premier gue a traverser, j´opte pour l´option enlevage de bottes mais aussi des deux paires de chaussettes solution vitale contre les ampoules. Un Tico m´a recommende d´utiliser un baton pour sonder le fond en traversant pour trouver les passages, et cela se revele d´une efficacite demoniaque, on ne traversera aucune riviere avec de l´eau au dessus du bassin. Le chemin alterne entre de longues sections sur la plage et des incursions dans la jungle et deja de nombreux animaux montrent le bout de leur nez ce matin la. Pizotes, cochons sauvages, herons, pelicans, lezards, papillons, singes araignee, singes capucins moines, singe "titi", c´est un vrai bonheur... Nous arrivons au bord de la plage a nouveau a un endroit ou nous devons passer avant la maree haute car cela devient impossible ensuite. Les vagues viennent taper contre la falaise et on se retrouve ecrases comme de vulgaires crepes . Mon petit hollandais est contrarie car on va devoir attendre. En effet notre premiere et unique tentative s´est soldee par une inondation de ses chaussures de rando et l´extinction de son appareil photo apres son petit bain d´eau de mer... Bon fallait bien essayer, non? Le pb c´est qu´apres ce passage il a faillit mettre sa main sur un serpent et la c´etait le bouquet il a un peu flippe je le comprends....
De toutes facons on ne opeut pas passer par la-haut alors il nous suffit d´attendre 2h00 le temps que la maree redescende... On seche nos affaires, je me baigne, me rince on se fait une petite agua de coco (je savais bien qu´elle allait me servir cette machette!) et on a un bol de cocu la journee est magnifique, les luminosites superbes, les pelicans surfent les vagues en rangs serres, c´est le píed. Enfin nous pouvons continuer apres cette attente mais il est deja trois heures et il nous reste au moins 4h00 de marche. Nous arriverons de nuit. Le reste de la rando est beau mais epúisant en particulier les portions de plage ou le sable est mou et en leger devers argh........... nous nous perdons parfois sous la jungle car de nombreux arbres sont tombes ces derniers temps, l´entretien des sentiers n´est pas la priorite absolue, mais a chaque fois il suffit de retourner a la plage pour continuer sa route jusqu´au rio Claro. 
       La nuit tombe. Enfin si on peut appeler ca nuit... La lune nous gratifie de ses rayons les plus puissants, elle doit etre contente que les ricains viennent y construire une case prochainement... Les moustiques passent a l´attaque et il est grand temps de se defendre. Chaque baie nous donne l´impression que nous arrivons au rio mais ce n´est qu´une illusion renforcee par la luminosite lunaire.... Apres 4h00 depuis notre deuxieme depart nous arrivons enfin au rio Claro. Je ne suis pas rassure mais nous avons de la chance la maree est entierement basse et le niveau d´eau est faible. Quand la mer monte, les crocodiles et les requinsa taureaux remontent les cours d´eaux a la recherche de camarons ca me dit rien de finir entre leurs dents... Bon pour tout vous dire la meilleure solution c´est de ne pas avoir peur , (c´est ce que les locaux m´ont dit ) car les animaux le ressentent. Apres mes 3 semaines a traverser la lagune de Drake parfois en nageant je me sens maintenant beaucoup plus a l´aise mais je ne peux pas dire que je n´y pense pas!! En tous cas la traversee se passe finalement sans encombres mon seul regret c´est de ne pas avoir pu prendre en photo la tete de mon compagnon d´echappee au moment de la traversee..... 
       30 Min plus tard nous voici a La Sirena et une nuit reposante m´attend je dors comme un tronc d´arbre. Le matin Rut retourne directement a Carate moi je reste toute la journee a me ballader sur les chemins autour de la station de La Sirena et je me delecte de voir evoluer tous les animaux dans leur milieu naturel et tout cela en se trouvant parfois a quelques metres seulement d´eux, c´est incroyable. Apres deux jours passes en leur compagnie, c´est rigolo de voir comme je marche beaucoup moins vite, en essayant de faire le moins de bruit possible avec les feuilles et les branches d´arbre, a l´affut du moindre craquement de branche, du moindre cri, du moindre deplacement d´air. J´ai d´ailleurs vu plus d´animaux pres de la plage car le bruit des vagues couvrait celui de mes pas. Je n´ai pas pu voir le tapir de Blaird, une sorte de grosse vache en voie de disparition, mais c´est pas grave car j´ai eu la chance de voir un requin nageant a queques metres du bord sur le chemin du retour. Incroyable! Un couple a vu un puma, d´autres ont vu des singes hurleurs, c´est comme ca, la nature vous donne des choses mais pas tout en meme temps sinon ce serait un zoo. 

DSCN9746.JPG
     
        Arrive a Carate le lendemain, je discute avec un Tico qui travaille a l´hotel voisin, il m´apprend que le gerant du bar pille les nids de tortue et revent les oeufs, je regrette de lui avoir achete un cafe l´autre jour et j´attendrai d´etre a Jimenez pour boire une biere bien meritee. Un couple de Canadiens veut bien me pousser un peu plus loin sur la route ca m´evitera d´attendre 2h00 le collectivo. Pura vida. Le probleme c´est qu´une dizaine de camions est en train de refaire la route et on se retrouve bloques dans une montee pleine de boue, les camions s´enlisent, tu m´etonnes! Ils prennent de la terre du rio voisin et ils la mettent directement sur la route... On attendra une heure le temps que les monstres se degagent de ce guepier, et par chance un pick up m´emmenera jusqu´a la ville ou une bonne douche et une journee de repos m´attendent....
       Merci au Corcovado pour toutes ces emotions procurees et cette immersion incroyable au coeur de la jungle costaricaine....nous sommes bien peu de choses....
¡PURA VIDA!
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Béa 18/10/2007 14:55

C'est poignant tout ça !! On frissonne en lisant tes péripéties... eh ! c'est mieux qu'un roman d'aventures "dis-donc". Bonne continuation!!! Gros bisous.
Béa.

Titi & Mag 07/10/2007 20:25

Merci de nous faire rêver. Tes yeux sont nos yeux....Merci de nous faire découvrir ces magnifiques paysages.Si tu veux changer de métier....Photographe !Que du bonheur.......Plein les yeux, plein de souvenirs....Gros bisous et que vevouille profites de sa vadrouille !Mag & Titi

Véro et Fred 04/10/2007 06:41

Coucou pendant que certains vivent des aventures dignes d'un roman d'autres sont dans les bouchons le matin, le midi et le soir !!!!Profites à fond. JE VEUX VENIR AUSSI !!!!!!!!!!!Plein de bibi pour toi.Véro et Fred

Michel Goapper 03/10/2007 20:24

salut vv moi aussi j'ai vu un requin, en classe de mer même que je l'ai porté (c'était une petite roussette de 30 cm). Bises.Malo.

Agnès 03/10/2007 11:02

Une sacré aventure pour toi depuis quelques semaines déjà....Tu as l'air d'en profiter un max, alors continues! Prends en plein les yeux, les oreilles et le coeur.... Bises.Agnès, Paul et mermoz.

Lilou 03/10/2007 01:15

Mon p'tit vévouille, sans déconner mais ou fé un bon ti trip mi di aou, ça même !!!ça fait plaisir de te voir romancer de la sorte, c'est que tu le vis avec les trippes, en tout cas moi je le vis comme ça !. Longue vie au bonheur d'être ailleurs !!!GrossesPrend soin de toiOliv alias Lilou

michgoap 02/10/2007 18:58

Eh ben mon VV, chapeau, je répète les mots de Gildas car j'allais les écrire. Les grands esprits se rencontrent ! (au passage, salut Gildas...) On s'y croirait, je suis resté scotché à lire cet article, j'ai failli faire cramer la tourte dans le four...t'en veux un peu ?T'aurais tout de même pu prendre ton hollandais en photo pendant qu'il nagait!Bises et @+Michel, Cathy , Malo et Lola..

canto le nadan 01/10/2007 21:31

eh ben mon vv, chapeau, à bloc dans ce que tu fais, prise de risques... plutôt maximum... je pense que c'est pas Rut qui dira le contraire... en plus, ton aventure est plutôt super agréable à lire, on a envie de faire un bout de chemin avec toi, ça donne des frissons... en même temps, en nous connaissant, je ne crois pas qu'on irait au ffin fond de la jungle, si peut être après avoir passé le BE tarzan!!! et qu'es - tu bouffes? tu pêches? tu manges ton caca? allez, tiens nous au courant, on a hâte des suites... gros bécots buena suerte
gildas marine et lenzo