Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
RÊVES ÉVEILLÉS

RÊVES ÉVEILLÉS

Un autre regard sur le monde

Eloge du temps malgache

Eloge du temps malgache

       Arriver à la gare sans savoir, que dans quelques minutes, lorsque la motrice fera vibrer le convoi de 6 wagons dépareillés, cette journée sera comme une ode au temps malgache, un condensé de cultures, de paysages et de climats qui nous emmèneront de Fianarantsoa à Manakara, des hauts plateaux à la côte Est, là où les vagues de l’Océan Indien viennent s’écraser sur les immenses plages sans discontinuer…

 

       Ce voyage est un rêve, car ce train est un mythe. Il ne devrait plus fonctionner depuis des lustres, mais l’âme malgache ne le laissera pas rouiller comme cela. La volonté des hommes est trop forte, son importance est trop grande. Les deux wagons de marchandises se remplissent et se désemplissent à chaque gare, les produits chargés vont du thé de Sahambavy aux bananes de Ranomena mais chaque gare reçoit ses sacs de riz et ses produits que l’on ne trouve qu’à la ville. Le train est un poumon, ceux qui luttent pour le faire fonctionner en sont le deuxième. Les villages de brousse sur son trajet peuvent respirer un peu mieux grâce à ce souffle de vie qui ne passe malheureusement que deux fois par semaine. Il y a quelques années, c’était 6 fois par jour. Triste réalité du temps qui passe et des populations qui doivent toujours plus lutter pour non pas vivre, mais plutôt survivre. 

 

       Alors on ne s’étonne plus de rien. On constate. Les feux de brousse, la déforestation, l’absence d’électricité, d’eau, ce fil qu’on répare, ce bout de charbon chapardé, les wagons qui rendent l’âme, que l’on abandonne sur la voie, pour pouvoir continuer d’avancer. Aujourd’hui ça va. Demain on verra. Et si parfois la colère monte, la frustration, l’énervement pointent le bout de leur nez, il y a toujours un sourire qui finit par apparaître, car la jeunesse est là, pleine de vie, d’inventivité, elle crache son énergie à chaque seconde. Ce pays est overdose de vie, il déborde d’envie. 

 

       Au bout du tunnel, à la fin de la nuit, après tous ces visages croisés, après cette éphémère journée, cette aventure partagée, ces fruits, écrevisses, samoussas et autres soupes dégustés, un autre voyage recommencera, d’autres imprévus se produiront, mais le train avancera, coûte que coûte, car là bas, tous les jours, à Madagascar, les hommes luttent pour survivre et nous donnent la leçon du temps qui passe, mais qui jamais ne s’arrête.

Eloge du temps malgache
Eloge du temps malgache
Eloge du temps malgache
Eloge du temps malgache
Eloge du temps malgache
Eloge du temps malgache
Eloge du temps malgache
Eloge du temps malgache
Eloge du temps malgache
Eloge du temps malgache
Eloge du temps malgache
Eloge du temps malgache
Eloge du temps malgache
Eloge du temps malgache
Eloge du temps malgache
Eloge du temps malgache
Eloge du temps malgache

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Manue 03/11/2016 08:25

très belles photos et très beaux textes... com d'hab !
Merci Hervé pour ce partage :-)

Hervé SABY 04/11/2016 05:27

Merci Manue j'essaie de faire de mon mieux!